Prochaine aventure le 2018-11-20 dans 2 jours

  • chatAventure du 18-09-2018, monde : Autres par Thomas, intitulée Les périls de la route

     

    Scénario 1 : Les périls de la route

     

    Avec l’arrivée des premiers beaux jours en Colcide, la région montagneuse des Verses fourmille d’activité : la grande Foire du Printemps de Hautemire va bientôt s’ouvrir, et l’événement attire marchands et aventuriers des quatre coins du royaume.

    A l’auberge-relais de l’Aimable Ecrevisse, à quelques lieues de la capitale, Graham, Lutin et Siegrid ont rencontré Balthus Barrenfond, un tisserand originaire de Vieux-Manel, qui fait partie des commerçants qui se rendent à Hautemire. Balthus est sans nouvelles de son frère, Golbert, qui devait le rejoindre depuis le relais de Mortefosse.

    Le trio a accepté de prendre la route du Nord-Est pour tenter de trouver la trace du frère disparu (normalement identifiable à son sceau, orné d’une fleur des montagnes), puis de rejoindre Balthus à Hautemire, avec, on l’espère, de bonnes nouvelles.

    En route, les aventuriers sauvent d’une mort imminente Gottri Poingdebronze, un jeune nain originaire du Pic-Noir qui se rend également à la capitale pour y rejoindre la communauté naine établie sur place. Il leur confie, en  guise de gratitude, son anneau, et leur fait savoir que son oncle, Huttnar Poingdebronze est le maître-forgeron attitré du Thane du Pic-Noir.

    Après une nuit sans histoire dans le hameau de Rimanduil, ils reprennent la route qui longe la Vargue, un torrent tumultueux. Ils aperçoivent au fond de cette dernière les débris d’un chariot et le cadavre d’un cheval, plusieurs morceaux d’étoffe, et les traces d’autres équipements plus anciens. Derrière les fourrés, à quelques mètres, l’entrée d’un tunnel s’enfonçant dans le flanc de la montagne, gardé par un gobelin, qu’ils éliminent rapidement.

    Les aventuriers s’enfoncent dans le passage, débouchent au fond d’un puits de grande proportion où les attend une grande plateforme de levage en bois. Ils s’engagent sur le dispositif, tirent à deux reprises sur une corde pendant depuis les hauteurs et commencent à s’élever doucement avec la plateforme…

     

     

     





  • chatAventure du 02-10-2018, monde : Autres par Thomas, intitulée Les périls de la route 2

    La plateforme donne sur un réseau de tunnels occupés par les gobelins responsables des embuscades. Les aventuriers éliminent ces créatures et leur chef, mettent la main sur leur trésor, et découvrent plusieurs cadavres de voyageurs malchanceux, dont celui de Golbert Barrenfond. Sur l’une des dépouilles, ils trouvent également une lettre mystérieuse, adressée à Maegus (le porteur dont ils viennent de trouver le corps), évoquant une conspiration et des comptes à rendre au préfet de Hautemire :

    Maegus,


     

    Voici vos ordres, concernant la région Nord. Contactez nos agents et alliés dans les cités convenues, et transmettez leurs les instructions quant au grand évènement.

    Voici la liste de vos contacts :

    • A Azurée, le passeur des morts,

    • A Serre-Dorée, la maîtresse de la balance,

    • A Grandegarde, la première épée,

    • A Esguerrette, le serviteur d’Ilius.

    Une fois votre tournée accomplie, rendez-vous à Hautemire pour rendre compte à votre contact, le préfet. Celui-ci vient de rejoindre notre cause et ne vous connaît donc pas encore. Ce courrier vous permettra donc de vous faire reconnaître.

    Il vous remettra la somme nécessaire à la conduite du reste de votre mission, et vous donnera vos prochaines instructions.


     

    Gloire à l’aile noire, Uma Prever !


    Les aventuriers sortent (dans la douleur) du repaire des gobelins et retournent à Rimanduil pour s’y reposer avant de reprendre la route de Hautemire.

     

    Les aventuriers se rendent à Hautemire. La ville est en fête en raison de la foire du Printemps.

    A la sortie d’une boutique, ils sont pris à parti par un prêtre itinérant d’Eod, qui, saisi d’une transe, pointe Graham du doigt en hurlant : « Le porteur de l’œil ! C’est le porteur de l’œil ! Il sera notre mort à tous ! » ; avant de s’effondrer sans garder aucun souvenir de l’événement. Ils finissent par retrouver Balthus et l’informent du funeste destin de son frère. Balthus les oriente vers Gilard Harren, un des marchands influents de la cité dont il est très proche, pour qu’il les héberge le temps de leur séjour dans la capitale.

    Gilard et son épouse, Sonja, les reçoivent avec générosité. Les aventuriers apprennent que le préfet s’appelle Glovar Longuépée, un homme puissant et dangereux, qui a la mainmise sur le guet de la cité et dont le comportement a bizarrement changé en mal ces dernières semaines. On le soupçonne de nombreuses malversations et même de racketter certains commerçants.

    Ils se rendent ensuite au temple d’Aya dans l’espoir d’en apprendre d’avantage sur certains passages de la lettre mystérieuse auprès des lettrées du culte. Il n’en ressort pas grand-chose si ce n’est qu’une des phrases semble évoquer une forme dérivée du néman, l’antique langage impérial.

    Décidant de se faire passer pour Maegus, Lutin et ses compagnons se rendent le soir même à l’hôtel particulier de Glovar. Ce dernier les reçoit dans son salon, mais, soupçonneux, décide de faire appel à une jeune femme de son entourage, Jaina, pour confirmer l’identité du soi-disant Maegus. Elle perce immédiatement à jour Lutin, et somme Valek, un combattant à l’allure redoutable d’éliminer les aventuriers.

    Ils s’échappent de justesse, prenant de vitesse Valek et les gardes de Glovar, et parviennent à se fondre dans la foule de la rue adjacente.





  • chatAventure du 23-10-2018, monde : Autres par Thomas, intitulée La fin de Glovar Longuépée

    Alors qu’ils se rendent à la demeure de Gilard, les aventuriers sont interceptés et enlevés, puis transportés dans une cave du quartier nain, où ils font la rencontre de Tarcil Pendag, le maître espion de la reine Méhalde de Colcide. Soupçonneux à l’égard du préfet, Tarcil leur demande de retourner, discrètement, dans sa demeure pour y trouver des preuves de sa duplicité, pour pouvoir intervenir officiellement.

    Les aventuriers entrent par effraction dans l’hôtel particulier de Glovar au milieu de la nuit. Fouillant l’étage, ils trouvent plusieurs documents rédigés dans une langue inconnue et de nouveaux écrits attestant de l’appartenance du préfet à la conspiration de l’Aile Noire. Il y est également fait mention d’un événement majeur à venir (le Grand Retour) et d’un personnage mystérieux (l’Autarque). Dans ce qui semble être la chambre de Jaina, ils mettent la main sur un bijou magique aux propriétés inconnues (une perle noire).

    Ils trouvent ensuite un passage secret permettant d’accéder à un réseau souterrain s’étendant sous le bâtiment. Parvenant à s’y infiltrer après avoir maîtrisé les gardes, les aventuriers découvrent un repaire tentaculaire, où sont détenus de malheureux prisonniers sur lesquels on se livre à des actes de torture et des expériences effrayantes.

    Débusquant Glovar au coeur de son antre, ils l’affrontent et l’éliminent. Dans son coffre, ils trouvent un nouveau courrier marqué du sceau d’Ilius et signé par un co-conspirateur, un certain Rhéal, résidant à Esguerette, une belle somme d’argent et un bocal contenant d’étranges larves.

    Les hurlements d’un des prisonniers, rendu fou par les sévices qui lui ont été infligés, donnent l’alerte. Les gardes, mais aussi et surtout Jaina et Valek, se lancent à la poursuite des aventuriers. Sigrid échappe de justesse à la mort en se jetant dans un cours d’eau souterrain, tandis que Lutin et Graham parviennent à s’enfuir par un tunnel débouchant sur la nécropole de Hautemire.

    Tous se retrouvent pour faire leur rapport à Tarcil. Ce dernier lance immédiatement un raid sur la demeure du préfet, mais l’endroit a visiblement été nettoyé et il ne trouve nulle trace des conspirateurs. Fidèle à sa parole, Tarcil récompense les aventuriers et les fait héberger dans des appartements du Grand Donjon (le château royal).

     




  • chatAventure du 25-10-2018, monde : Autres par Thomas, intitulée Départ Esguerette

    Les documents et preuves rassemblés par les aventuriers plongent Tarcil dans la perplexité. Une réunion est organisée avec eux, à laquelle se joignent Gorbo Malenkar, le mage de la cour de Colcide, et le capitaine Drass, un officier de la maison de la reine Méhalde. Le mage avoue ne pas savoir déchiffrer parfaitement les divers écrits ramenés du repaire de Glovar. Il confirme qu’il semble s’agir d’une forme abâtardie et très modifiée du néman ancien et pense que ce sont des sortes de rapports et compte rendus relatifs aux garnisons du royaume, mais n’a guère de certitudes.

    La perle noire est un autre mystère. Lutin, qui a tenté de l’activer, a subi une violente et brève  expérience psychique, lui montant fugacement un paysage urbain inconnu, sous un climat tropical, avant de ressentir une douleur violent. Le bijou est depuis inerte mais Gorbo propose de l’étudier avec attention.

    Tarcil, quant à lui, est très préoccupé par la lettre trouvée sur Glovar. Elle permet d’identifier un nouveau conspirateur, et non des moindres : Rhéal Abélas Mordarion n’est autre que le grand prêtre d’Ilius à Esguerette. Un homme brillant et ambitieux, mais qui semble avoir disparu depuis plusieurs jours. Le statut de cité franche dont bénéficie Esguerette interdit à Tarcil de diligenter une enquête officielle et ses agents infiltrés ne donnent également plus de nouvelles. Il demande donc aux aventuriers d’aller enquêter sur place.

    Le capitaine Drass, homme austère au professionnalisme froid,  les accompagnera jusqu’aux faubourgs d’Esguerette, à la tête d’une petite escorte de gardes royaux.

    Le lendemain, la petite troupe quitte la ville en direction du Nord-Ouest. Une première étape à l’Aimable Ecrevisse leur apprend que Jaina et Valek les précèdent.  Le jour suivant, au village de Montelline, ils empêchent un prêtre de Critus et ses deux templiers rouges de mettre à mort une jeune femme, accusée de sorcellerie et de commerce avec les Gaedims. Libérée grâce à l’intervention des aventuriers, elle exprime sa reconnaissance à Lutin en lui prenant le visage dans les mains, avant de s’éloigner rapidement.

    Au soir, la troupe arrive au village des Vieux-Tertres. Les habitants y vivent dans la terreur : des créatures inconnues ont surgi des antiques tumulus bordant le bourg et ont massacré un paysan et enlevé sa famille. Partant à leur recherche, les aventuriers découvrent qu’un des tumulus a été violé. A l’intérieur, ils y découvrent les cadavres des disparus et y affrontent de nombreux squelettes et leur chef, une dépouille animée par l’esprit d’un chef de guerre des temps précédant la période impériale.

    Triomphants mais marqués par le combat, les aventuriers rentrent au village. Durant la nuit, Lutin est assailli par de violents cauchemars : des visions traumatiques d’un monde habité par des entités indicibles et malveillantes, qui le laissent pantelant à son réveil.

     




  • chatAventure du 06-11-2018, monde : Autres par Thomas, intitulée La folie de Rhéal

    L’étape suivante amène la troupe à pénétrer dans la forêt du roi Théault, jusqu’au village de Bois-des-Pierres, où il est confirmé que Jaina et Valek les a précédés. Le lendemain, alors qu’ils se dirigent vers Longuebrume, les aventuriers et leurs escortes sont attaqués par un groupe d’hommes d’armes, commandités par l’Aile Noire. Le combat est violent, mais les assaillants sont mis hors de combat et l’un d’entre eux est fait prisonnier. Une fois à Longuebrume, terrorisé par Lutin qui semble avoir subi un bref épisode de transe, il confesse avoir été recruté à Esguerette par Gothard (un des assaillants tombés le matin) sur les ordres de Valek.

    Esguerette étant une ville franche, les hommes de la reine n’y ont pas droit de cité. Le capitaine Drass indique donc aux aventuriers qu’il les attendra pendant une semaine à Longuebrume.

    Arrivés à Esguerette, les aventuriers s’installent à l'Hôtel de la Flûte et y apprennent que le presbytère de Rhéal a été incendié peu avant sa disparition. Enquêtant sur les lieux, ils comprennent que l’incendie a une origine criminelle et ils découvrent plusieurs indices laissant à penser que le Grand Prêtre s’est livré à des actes de magie profane prohibée, ayant trait aux Gaedims. Des courriers et extraits de son journal personnel font référence à un endroit appelé ‘Tour du Légat’ où un rituel inconnu serait en cours de préparation.

    Aux archives municipales, les aventuriers obtiennent l’emplacement de la tour en question (dans les collines de Sourcelune, à une grosse journée de route vers l’Est), dont il est confirmé qu’elle a été acquise par Rhéal il y a de cela six mois.

     




Manu's JDR Corporation 2008 - 2018
Pour contacter le Webmaster : delangle45 at yahoo point fr

Retour à l'accueil