Paris – Dakar Partie 1 (1 Messages) du 28-03-2020



  • Manu le 31-03-2020 à 12:28:25 a écrit :

    Nous sommes à 3 jours du nouvel an 1980, sous Valerie Gscard d'Estaing, gouvernement Barre 3.

    Les PJ, menés par le commissaire Guichard sous es ordres du Directeur Générale de la Police Nationale) sont partis enquéter sur les agissements d'un certain Awad Abdella, fiché comme homme de main de Sadoon el-Sattar qui est un dangereux serviteur du nouveau président (7 février 1979) Algérien Chadli Bendjedid.

    Suivi jusqu'à Pierrefitte sur seine, les PJ découvrent après une fusiallade dans cette petite maison de banlieu de l'eau oxygénée, de l'amidon sous forme de balles de ping pong, et des "YES" à l'odeur d'amoniaque!

    Malheureusement Awad réussi à prendre la fuite dans la cité des Cosmonautes à St Denis selon le conducteur de la Golf

    Des documents, que ce soit dans la maison ou dans l'attaché case de celui qui fuit dans la Golf GTI, montrent ces différents éléments :

    Une première action est censée se passer ce soir à Flins lors du transport des Camions Renault officiels vers le lieu de départ du Paris Dakar le 1er janvier 1980

    Une action de grande ampleur est prévue sur les véhicules d'assistance Renault, placés à plusieurs centaines de metre du lieu recevant les journalistes pour les photographies officielles des véhicules à Paris.

    A Tombouctou, une embuscade armée au lieu dit Le Palais des 333 saints menée par un mercenaire du nom de Gahiji Ganim.

    Au Sénégal, il y a un passage connu sous une arche naturelle, la plage Diamarek, des hommes vont lancer des rochers en fonction des places du moment.

    Enfin à Dakar, le nom d'Awad aparait, il sera placé boulevard de la gueule tapee avec 1 ou 2 complices avec des fusils à lunette pour "réguler les places de la course".

     

     

     


Manu's JDR Corporation 2008 - 2019
Pour contacter le Webmaster : delangle45 at yahoo point fr

Retour à l'accueil